Les sentiers d'Or

Les sentiers d'Or

Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
mot de passe oublié ?
Plan de la balade

 

 Lien GPS:

www.visugpx.com/



Type de balade

Circuit de 6,5 km - pour randonneur occasionnel - pour une durée d'environ 3h

Balisage jaune - assez bien balisé

Départ devant l'église de Mâlain

Marche faite le 28 août 2011

Points d'eau: lavoir dans le village puis passage au dessus de la petite rivière appelée la Douix

Animateur: Marmotte21

à faire idéalement les années impaires
(fêtes de la sorcière tous les 2 ans dans ce village et des décos originales restent durant la période estivale)


Descriptif de la balade

Le parcours permet de visiter le charmant village de Mâlain, site jalonné de témoignages historiques. Partez à la découverte de sa ville et de ses villas gallo-romaines, son château médiéval, ses quelques maisons des XVIII et XIXème, qui ont échappé aux restaurations dénaturantes et qui sont typiques de l'habitat rural du sombernonnais.
Vous pourrez également admirer le château qui domine le village depuis la quasi-totalité des tronçons du circuit.

Depuis son promontoire, le château de Mâlain domine la vallée de l’Ouche. En arrivant depuis l’A38 un arrêt avant le cimetière de Mâlain permet de bien observer le panorama. Détaché des reliefs avoisinants, le promontoire du château se distingue nettement. La boucle du Mâlain vous invite à cheminer aux alentours de celle-ci et de découvrir que le château sépare deux mondes différents aux origines très anciennes.

Au départ de la randonnée, le paysage est dominé par la culture céréalière et la présence de vergers. Si l’on y regarde de près, on s’aperçoit que la culture s’étale sur la plaine du ruisseau de la Douix puis que le verger remplace les cultures aux abords du village. Les pentes et le sol drainant y sont en effet trop contraignants pour la culture des céréales. Les vergers s’en accommodent plus facilement, tout comme ils profitent pleinement de l’exposition sud des coteaux qui leur donne cette allure de terres sèches. Cette transition progressive entre l’espace de culture et les vergers est assez visible sur les points de vue orientés vers le sud qui jalonnent le sentier, notamment en direction du point numéro sept du descriptif de la randonnée.

Pour découvrir l’autre monde, il faut se rendre de l’autre coté du château, au nord du village, particulièrement vers le point numéro quatre du descriptif. Ce côté apparaît comme un paysage bocager avec ses haies et ses animaux d’élevage qui a pour horizon les spectaculaires falaises de Baulme-la-Roche. Ici, plus d’herbes sèches, la couleur dominante est le vert témoignant que l’eau pénètre moins rapidement dans le sous-sol. Le passage d’un monde à l’autre est très soudain du fait d’une topographie bien lisible sur la carte : l’escarpement dans le secteur du château forme une barrière naturelle entre ces deux mondes qui sont justes reliés entre eux par la vallée de la Douix, encaissée en amont du promontoire et qui s’ouvre et s’aplanit en aval. Cette différence marquée dans le paysage et dans les usages agricoles est en fait causée par la présence de plusieurs failles orientées selon un axe est-ouest qui passent à proximité immédiate du château. C’est elles qui ont causé la surrection de la barrière naturelle qui coupe la vallée de la Douix : lors de la fracturation du sol, le bloc où se situe actuellement le village s’est affaissé par rapport à celui en amont du village.





Photos de la balade